Code d’éthique

Code d'éthique

Notre organisme a pour mission de travailler au maintien de la personne handicapée physique dans son milieu et de s’assurer de l’amélioration de sa qualité de vie. 

Notre mission s’appuie sur des valeurs d’autonomie, de respect, d’honnêteté, d’équité, de justice sociale et de solidarité. 

À la veille de célébrer ses 25 ans d’existence, Handi Apte a cru nécessaire de se doter d’un code d’éthique. Il nous est alors apparu important de bien définir et clarifier les droits et les obligations de tous, que ce soit les membres et leurs proches, les bénévoles, les préposé(e)s en soutien à domicile, les stagiaires ainsi que les membres de la permanence et du conseil d’administration. 

Pour réaliser ce dernier, un comité a été mis sur pied en novembre 2005. L’ensemble des personnes gravitant autour de l’organisme ont aussi été invitées à s’exprimer sur les différents éléments proposés par les membres de ce comité. Tout ceci, dans le but de s’assurer que le code d’éthique soit fidèle aux réalités de tous. 

En terminant, nous espérons que ce document permettra de clarifier les attentes et les rôles de toutes les personnes qui côtoient l’organisme. 

Josée Fontaine, directrice générale

 

Ann Morin, présidente du conseil d’administration 

     MISSION DE HANDI APTE      

 Travailler au maintien de la personne handicapée physique dans son milieu et s’assurer de l’amélioration de sa qualité de vie. 

    VALEURS DE HANDI APTE      

 Nos valeurs sont l’autonomie, l’honnêteté, le respect, l’équité, la justice sociale et la solidarité. Celles-ci s’inscrivent dans notre objectif d’offrir des services de qualité, personnalisés et respectueux de la confidentialité. 

     1.   LES     DROITS DES MEMBRES

 

  •  Droit à du personnel compétent 
  •  Droit à des services personnalisés de qualité 
  •  Droit au respect 
  •  Droit à la confidentialité 
  •  Droit que l’organisme fasse toutes les démarches possibles dans les limites de son pouvoir
  • Droit de manifester ses insatisfactions, de porter plainte, et ce, dans le but de permettre à l’organisme d’améliorer ses services 

* En ce sens, il est souhaitable que les insatisfactions et les plaintes soient faites de manière constructive. 

  • Droit d’être membre du conseil d’administration 
  • Droit à l’équité (justice, respect des droits de chacun, impartialité)
  • Droit d’être informé(e) 
  • Droit d’être écouté(e) 
    2.   LES OBLIGATIONS DES MEMBRES      

 

  • Respecter ses engagements
  • Respecter les délais lors des demandes de service 

* Un certain délai est requis avant d’obtenir le ou les service(s) demandé(s). 

  • Respecter les limites de l’offre de service (ex. : les bénévoles ne font pas de ménage) 
  • Respecter les limites de l’organisme
  • Respecter les politiques de l’organisme (ex. : politique contre le harcèlement, code d’éthique, politique de confidentialité, etc.)
  • Avoir de l’équipement adapté à ses besoins et à sa condition, nécessaire à la dispensation des services (ex. : lève-personne).

* Ceci dans le but d’assurer un environnement sécuritaire pour tous.

      3.   LES     ATTITUDES ET COMPORTEMENTS   À ADOPTER PAR LES MEMBRES     

 

  • Respect des personnes 
  • Langage poli 
  • Collaboration 
  • Ponctualité 
  • Discrétion 

* Rappelons qu’à Handi Apte, toute personne qui a des échanges qui ne sont pas liés à l’exercice de ses fonctions est tenue à la discrétion

   4.  LES OBLIGATIONS DU PERSONNEL RÉMUNÉRÉ ET     NON RÉMUNÉRÉ      

  

  • Respecter la confidentialité 

* Rappelons qu’à Handi Apte, toute personne (C. A., direction, permanence, contractuel(le), stagiaire, préposé(e) en soutien à domicile, bénévole) qui côtoie les personnes handicapées physiques par l’exercice de ses fonctions est tenue de respecter la confidentialité des informations ainsi obtenues. 

  • Assurer un personnel compétent 
  • Offrir un service de qualité personnalisé 
  • Répondre aux demandes dans un délai raisonnable
  • Répondre avec équité (justice, respect des droits de chacun, impartialité)
  • Donner l’information requise 
  • Assurer une communication adéquate 
  • Respecter l’autonomie de chacun(e) 
  • Avoir des relations égalitaires (considérer toutes les personnes au même niveau) 
  • Utiliser des méthodes de travail sécuritaires 
  • Respecter les politiques de l’organisme (ex. : politique contre le harcèlement, code d’éthique, politique de confidentialité, etc.) 
   5.  LES ATTENTES DU PERSONNEL RÉMUNÉRÉ ET NON     RÉMUNÉRÉ

 

  • Que les membres expriment leurs besoins et leurs insatisfactions 
  • Que les membres contribuent à la recherche de solutions favorisant leur autonomie
  • Que les membres s’impliquent dans les démarches favorisant leur autonomie
  • Que les membres se tiennent informés.
   6.   LES     ATTITUDES ET COMPORTEMENTS EXIGÉS
   DU PERSONNEL RÉMUNÉRÉ ET NON RÉMUNÉRÉ   

 

  • Respect
  •  Écoute
  •  Empathie (faculté de se mettre à la place de l’autre, de percevoir ce qu’il ressent)
  • Attitude chaleureuse
  • Politesse
  • Ouverture d’esprit (capacité d’accepter les différences)
  • Discernement (aptitude à juger, à apprécier avec justesse)
  • Discrétion
  • Collaboration
  • Ponctualité

** Handi Apte ne tolère aucune forme de violence verbale, psychologique, physique et sexuelle.

Ce code d’éthique est le résultat de plusieurs mois de travail lors desquels des échanges et des consultations auprès des différentes instances de l’organisme ont été réalisés[i]. Les objectifs poursuivis par la création de ce code sont, dans un premier temps, de veiller au respect des droits des membres de Handi Apte afin d’assurer leur protection et leur bien-être. De plus, il sert aussi à préciser des règles de conduite qui permettront d’offrir un cadre aux interventions réalisées à l’organisme. Finalement, il permet d’affirmer les valeurs propres à Handi Apte.

Toutefois, il est important de mentionner que le code d’éthique est un outil important pour l’organisme, mais qu’il ne remplace en aucun cas l’éthique individuelle et professionnelle. La qualité des services et des relations, nécessaire au bon fonctionnement de l’organisme, est la responsabilité de tous.

Membres du comité du Code d’éthique

 

Véronique Dubé, stagiaire

 

Jacqueline Gingues, membre du conseil d’administration

 

Josée Fontaine, directrice générale