Quoi de neuf

Handi-Ressources

Nous avons fait une rencontre d’information le 27 juin dernier. Les administrateurs de Handi-Ressources, le chargé de projet de même que l’architecte étaient présents. Les plans ont été présentés ainsi que le mode de fonctionnement projeté. Une grande majorité des personnes présentes ont choisi qu’il n’y ait qu’un repas d’offert par jour à la cafétéria, soit le souper. Les locataires auront donc la responsabilité de s’organiser pour leur déjeuner et leur dîner qu’ils prendront dans leur appartement. Certains auront des heures de préparation de repas accordées par le réseau de la santé. D’autres pourront faire venir de la popote roulante ou des repas congelés de Sercovie.

Nous nous apprêtons à finaliser la sélection des locataires. Nous devons soumettre notre sélection à la Société d’habitation du Québec (SHQ) pour approbation. Une fois que nous aurons obtenu leur accord, les futurs locataires devront tous être rencontrés par les ergothérapeutes du réseau de la santé afin de vérifier si ces derniers ont besoin d’adaptations particulières dans leur appartement. Nous ferons également une vérification des références. Il semble qu’il est encore possible de croire que nous pourrons aller en appel d’offres vers la fin de l’automne.

Les personnes qui ont manifesté de l’intérêt pour demeurer dans les logements de Handi-Ressources recevront sous peu une lettre les invitant à une séance de consultation qui aura lieu à la fin juin.

Puisque les coûts reliés à la cafétéria s’avèrent assez onéreux, nous avons obtenu des montants pour divers scénarios.  Ces 6 scénarios seront présentés à cette rencontre.  Nous espérons qu’il y en aura un qui obtiendra la faveur de la majorité des personnes présentes.  Nous ne souhaitons pas que plusieurs scénarios obtiennent le même nombre de votes puisque cela voudra dire qu’il y aura beaucoup de personnes insatisfaites avec le scénario qui sera retenu.  À la fin de cette rencontre, les personnes devront nous informer si elles souhaitent toujours maintenir leur inscription à Handi-Ressources.  C’est après cette rencontre que nous débuterons la sélection des locataires.

Il est important de préciser que les personnes qui n’ont pas d’intervenant-pivot et qui n’ont pu compléter leur formulaire de grille de sélection ne seront pas pénalisées.  Le comité de sélection des locataires obtiendra les informations nécessaires pour l’évaluation par d’autres moyens.

Quelques personnes nous ont manifesté leur déception face à l’interdiction de fumer et d’avoir des animaux de compagnies.  Dans le premier cas, il s’agit d’une question d’assurance et de qualité d’environnement pour tous.  Pour ce qui est des animaux, nous sommes conscients que cette règle peut être un grand irritant.  Celle-ci nous a été recommandée par des professionnels de la gestion d’immeubles d’habitations locatives suites à des expériences imprévisibles et coûteuses.  Nous comprenons que cette règle brime pour plusieurs un lien affectif important.

 Il semble qu’il est encore possible d’espérer que la Société d’habitation du Québec nous accorde l’acceptation définitive de notre projet à la fin de cet automne et que la construction puisse débuter à la fin 2017 ou au printemps 2018.

 


Aides à la mobilité motorisées (AMM)

Grand public

Le partage de la route, c’est aussi faire place aux utilisateurs d’aides à la mobilité motorisées

Un triporteur, un quadriporteur ou un fauteuil roulant motorisé permet à de nombreuses personnes  de conserver leur autonomie dans leurs déplacements.

Depuis juin 2015, un projet pilote prévoit de nouvelles règles de circulation pour les utilisateurs de ces aides à la mobilité motorisées (AMM). En même temps, ce projet pilote laisse davantage de flexibilité aux utilisateurs d’AMM dans leur choix d’itinéraire, tout en assurant un partage de la route sécuritaire entre les différents usagers de la route.

En vertu du projet pilote, il est désormais possible pour les utilisateurs d’AMM d’emprunter les trottoirs, les voies cyclables, et, à certaines conditions, la chaussée et son accotement.

De plus en plus d’AMM circuleront sur la voie publique. Pour votre sécurité et celle des autres, soyez vigilant et adoptez une attitude ouverte et courtoise lors de vos déplacements.

Pour en apprendre davantage sur le projet pilote, visitez le www.transports.gouv.qc.ca

Utilisateurs d’AMM

Sur la route en AMM, la sécurité avant tout!

Vous utilisez un fauteuil roulant motorisé, un triporteur ou un quadriporteur dans vos déplacements? Saviez-vous que l’utilisation de ces aides à la mobilité motorisées (AMM) est balisée par un projet pilote depuis juin 2015?

Selon votre préférence, et en ayant toujours en tête votre sécurité et celle des autres, il vous est possible d’emprunter les trottoirs, les voies cyclables ainsi que, à certaines conditions, la chaussée et son accotement. Il est interdit de circuler sur les autoroutes et leurs voies d’accès.

Sur les trottoirs et les voies cyclables, adaptez votre vitesse à celles des autres usagers. Avant de vous engager sur la chaussée, assurez-vous que la limite de vitesse est de 50 km/h ou moins et qu’il n’y a pas plus d’une voie de circulation par sens. Si vous empruntez l’accotement, il doit être suffisamment large et sans obstacle.

En précisant les règles de circulation, ce projet pilote vise un meilleur partage de la route tout en offrant une plus grande flexibilité dans vos déplacements. Pour en apprendre davantage sur le projet pilote, visitez le www.transports.gouv.qc.ca.


Vous êtes des membres branchés! L'êtes-vous aussi sur les médias sociaux?

L'organisme est actif sur Facebook depuis décembre 2015.

Une Équipe sélectionne et publie des articles, liens, vidéos et photo pour vous informer et vous toucher.

Venez visiter Handi Apte et cliquer J'aime à https://www.facebook.com/HandiApte/ !

Merci de vous joindre aux fans actuels

Le comité Facebook